Categories
Running

Douleur au genou pendant la course

Une douleur au genou pendant la course peut rapidement transformer une séance d’entraînement agréable en une corvée douloureuse.

La douleur au genou est l’une des blessures les plus fréquentes chez les coureurs (vous le savez si vous êtes familier du runner knee), et peut faire dérailler les programmes d’entraînement pendant des semaines, voire des mois.

Mais toutes les douleurs de genou ne sont pas identiques, car elles ont des causes, des symptômes et des traitements multiples.

Consultez les blessures ci-dessous pour savoir quel type de blessure au genou peut vous concerner, ce que vous pouvez faire pour l’éviter et comment la traiter au mieux.

Comme pour toute blessure, consultez un professionnel de la santé pour obtenir un traitement et des conseils, car ils peuvent mieux déterminer votre blessure exacte et la meilleure alternative de traitement.

Causes fréquentes de la douleur au genou chez le runner

Le genou est l’une des articulations les plus complexes de notre corps.

C’est la jonction de quatre os (le fémur, le tibia, le péroné et la rotule).

Il est soutenu par un ensemble de tendons, de ligaments et de cartilages, et c’est l’endroit où notre bande iliotibiale (“IT band”) relie la partie inférieure de notre jambe à notre pelvis en un point situé juste en dessous du genou.

Il suffit donc de dire que les blessures au genou dues à la course à pied peuvent provenir de diverses sources.

Voici quelques causes de douleurs au genou chez les coureurs :

Le célèbre runner’s Knee

Runner’s Knee est le terme le plus populaire qui fait référence à la chondromalacie de la rotule du genou (patella).

Elle peut être causée par un déséquilibre des muscles ou une sur-pronation. Les symptômes comprennent une douleur autour du genou et des bruits fréquents de “pop” ou de “crack” car la rotule semble être presque hors trajectoire.

Cela peut également être accompagné d’un gonflement et d’une inflammation autour de la rotule, car le cartilage devient mou et irrité, ce qui peut entraîner une détérioration.

Les exercices de musculation qui renforcent les muscles des ischio-jambiers, des quadriceps, des cuisses et des mollets sont des moyens de lutter contre ce problème. Si l’on estime que la surpronation est une cause possible, des orthèses ou des chaussures qui favorisent une meilleure mécanique de course peuvent aider à atténuer cette blessure.

La tendinite rotulienne

La rotule est reliée à la partie inférieure de la jambe par le tendon rotulien. L’utilisation excessive et le stress de ce tendon peuvent entraîner une inflammation et éventuellement une tendinite. Cette blessure provoque des douleurs et des raideurs sous la rotule et peut présenter un léger gonflement.

J’ai eu cette blessure pendant ma dernière année de lycée en cross-country, et j’ai heureusement pu la soigner grâce à quelques semaines de repos et d’exercices de renforcement des jambes.

Comme pour la plupart des blessures, l’acronyme R.I.C.E. est une bonne mesure de précaution : Rest-Ice-Compression-Elévation. Personne n’aime prendre des jours de congé… surtout les coureurs… mais le repos fait généralement partie de presque toutes les solutions de traitement efficaces.

La fracture du ménisque

Nos articulations du genou sont dotées d’amortisseurs en cartilage en forme de croissant pour notre rotule qui forme notre ménisque.

Ce coussin peut être déchiré par une usure excessive ou des mouvements de torsion du genou. Les petites foulures et déchirures seront probablement prescrites dans le cadre du traitement R.I.C.E., tandis que les blessures plus graves peuvent nécessiter une chirurgie arthroscopique.

Soyez attentif aux signes d’alerte… et en cas de doute… prenez un jour de repos et consultez un médecin du sport si la douleur au genou pendant la course est intense.

Syndrome de la bandelette iliotibiale

Si votre douleur en courant est à l’extérieur de votre genou, vous souffrez peut-être du syndrome des bandes IT. Cela peut se produire lorsque la bande IT, qui s’étend de notre bassin jusqu’au bas de notre genou, devient trop enseignée.

Les moyens de prévenir cette blessure sont la course sur des surfaces planes, l’augmentation progressive du kilométrage et l’étirement pour augmenter la flexibilité. Toutes ces mesures peuvent contribuer à réduire la tension sur la bande IT et peuvent réduire la douleur et les risques de blessures futures.

Comme pour tous les signes avant-coureurs de notre corps, la douleur au genou peut être un indicateur d’un problème qui nécessite une attention médicale immédiate. Soyez votre meilleur juge, et en cas de doute, prenez un peu de repos et reposez vos jambes.

Si vous ressentez des douleurs mineures comme celles décrites ci-dessus, il vaut probablement la peine d’essayer de prendre du rythme, de nouvelles chaussures de course ou de faire des exercices de renforcement et de flexibilité des jambes. J’espère que vous serez en mesure d’éviter les blessures aux genoux pendant les nombreuses années de course à venir… Bonne chance !

Leave a Reply

Your email address will not be published.