Categories
Running

Courir pieds nus, faites vous aussi l’expérience du running minimaliste (retour XP)

Le plus souvent, la simplicité l’emporte. La course pieds nus pourrait peut être un bon exemple.

Si vous n’avez pas entendu parler de ce mouvement et du battage médiatique autour du livre intitulé “Born to Run”, sachez que ce dernier a amené un certain nombre de coureurs à repenser leur choix de chaussures et ses avantages.

Après avoir lu le livre, j’ai décidé de faire une expérience personnelle pendant deux à trois mois et j’ai porté de simples chaussures minimalistes pendant mes entraînements hors route. J’ai été agréablement surpris par les résultats !

Avant de parler des avantages que j’ai trouvés à courir “pieds nus”, laissez-moi vous expliquer brièvement pourquoi cette notion m’a frappé. Je suis un coureur de fond et j’essaie de faire au moins un marathon par an.

Je cours plus de 40 à 80km par semaine et je suis régulièrement victime de blessures mineures telles que la tendinite d’Achille, le genou du coureur et la fasciite plantaire. J’ai un pied neutre avec une voûte plantaire de hauteur moyenne et un coup de talon bas à modéré.

Lorsque j’ai lu le livre Born to Run, j’étais en plein milieu d’un plan d’entraînement pour un marathon et j’ai ressenti une douleur d’Achille assez intense. L’idée que les gens couraient des ultra-marathons au Mexique sur des sandales en cuir sans même un ongle incarné m’a fait réfléchir !

Et la théorie de l’auteur, selon laquelle l’homme était déjà équipé pour courir sans avoir besoin de chaussures de luxe, me paraît tout à fait logique, car je n’ai pas trouvé une seule solution artificielle que notre créateur n’ait pas réussi du premier coup ! Pour faire court, je voulais plus que tout que l’hypothèse de ce livre soit juste… Je voulais une réponse simple pour pouvoir profiter de la course sans blessure.

Parce que je vis et que je cours dans une zone urbaine / suburbaine, courir pieds nus peut signifier des coupures, des infections et des pieds vraiment sales !

J’ai donc essayé les Vibram Five Finger dans un premier comme moyen de protéger mes semelles tout en récoltant les bénéfices. Après une semaine avec des mollets douloureux, des corrections naturelles de la foulée et de la démarche… ma douleur à la jambe semblait se dissiper… et mes entraînements par intervalles s’accéléraient !

Je ne suis pas rapide à tirer des conclusions ou à remporter les premières victoires, mais quelque chose fonctionnait ici. J’ai donc décidé de continuer pendant plusieurs semaines et de mesurer ce que je pouvais dans mon entraînement.

Je suis ingénieur et donc plutôt analytique pour ce genre de choses, je voulais donc avoir la preuve que je n’étais pas dupe d’un “effet placebo”. J’ai fait tous mes entraînements de cross-country sans mes fidèles runnings et j’ai surveillé mes temps d’intervalle et mon rythme de foulée pendant tout ce temps.

Ma cadence moyenne est passée de 167 foulées par minute à 175 foulées par minute… une différence suffisante pour que je réfléchisse. Et j’avais l’habitude de faire 5 à 10 minutes d’étirement d’Achille la nuit, ce que je ne fais plus depuis que j’intègre les séances d’entraînement pieds nus.

En résumé, je ne pense pas que ce soit une mode passagère. Je pense que la course pieds nus suscitera de plus en plus d’intérêt dans la communauté scientifique et prendra de l’ampleur comme moyen d’augmenter la force et la longévité d’un coureur dans ce sport.

De nombreuses équipes universitaires et de club intègrent déjà l’entraînement pieds nus dans leur programme. Je ne suis qu’une personne, un point de données… mais cela vaut la peine de partager mes expériences. Je pense que l’idée de Born to Run selon laquelle l’homme est équipé pour courir pieds nus est juste.

Est-ce que je cours toujours avec des chaussures de course ? …oui…tout le temps ? …non. J’utilise la course pieds nus comme un excellent complément d’entraînement parce que c’est intelligent et agréable !

Courir pieds nus dans l’herbe, sur les sentiers et même dans les rues a été très amusant. Peut-être qu’un jour, je me convertirai à 100%… mais pour l’instant, je suis heureux de l’avoir dans mon répertoire de course à pied. Essayez-le pendant quelques semaines et voyez ce que vous en pensez. Bonne course !

Leave a Reply

Your email address will not be published.